La sociodynamique

"Sociodynamique" est un terme sociologique apparu dans les années 1930 sous la plume d'Abraham Moles – la sociodynamique de la culture -, avant de devenir la marque sous laquelle Bossard a regroupé ses travaux et ses savoir-faire en matière d'optimisation de l'énergie humaine dans l'entreprise.

La sociodynamique s'est construite par étapes depuis 1970, suivant l'évolution des enjeux managériaux des dirigeants :

  • Elle a d'abord étudié sur le terrain la pensée et les méthodes d'action des syndicats à une époque où les conflits sociaux étaient particulièrement virulents. Fort de ces enseignements, Bossard a animé de nombreux séminaires pour aider les dirigeants à mieux maîtriser les conflits.
  • Mais savoir gagner la guerre ne suffit pas et la sociodynamique a perçu dans les stratégies d'alliance un moyen efficace d'anticiper les conflits.
  • A l'heure du retour de la paix sociale, la stratégie du jeu de go a fourni une métaphore féconde pour passer d'un management à dominante autoritaire à l'idée de projet fédérant les énergies de tous les alliés.
  • Puis la sociodynamique s'est progressivement rapprochée de l'organisation, ce qui a permis de développer un ensemble de concepts autour des stratégies de changement.
  • Le management global enfin, englobe tous les concepts de la sociodynamique dans un système cohérent qui a l'ambition de s'appliquer aussi bien au management qu'à l'organisation.

La sociodynamique trouve ses racines dans la philosophie et la sociologie. A ces fondements théoriques se sont ajoutées trois décennies de pratique.

Sa question fondamentale est philosophique et scientifique : quelle est la source de l'énergie qui met l'entreprise en mouvement ? Des penseurs de la Grèce antique aux auteurs de la théorie du big bang, les hommes cherchent la source de l'énergie créatrice de mouvement, pour la capter et la canaliser à leur profit. C'est aussi l'ambition de la Sociodynamique, qui comme son nom l'indique cherche à comprendre et orienter l'énergie humaine pour optimiser l'efficacité des organisations.

Son objet est sociologique dans la mesure où les phénomènes observés sont d'ordre humain et collectif. Contemporaine et complémentaire des travaux d'Erhard Friedberg sur l'analyse sociologique des organisations, la sociodynamique est fortement inspirée d'auteurs comme Edgar Morin – La méthode - et Michel Crozier – L'Acteur et le système.

Son approche est dialectique : elle postule que l'énergie résulte de l'opposition et la complémentarité des contraires, en l'occurrence dans des groupes humains, chaos / organisation, unité / multiple, institution / corps social, bonheur privé / bien commun, synergie / antagonisme...

Sources

  • La Sociodynamique, un art de gouverner, J. C. Fauvet et X. Stefani, Les Editions d'Organisation, 1983.
  • La Stratégie de vos relations : la sociodynamique pour mieux se comprendre, J. C. Fauvet et C. Guignot, Les Editions d'Organisation, 1989.
  • Encyclopédie Bossard de la sociodynamique, Bossard Consultants, 1995.
Revenir à la page fondatrice